Ode à Caïssa : un premier retour enthousiaste dans le groupe « Nous rêvions juste…De bouquiner » !

14 avril 2017

Un premier retour de lecture encourageant par Catherine Sicsic dans le Groupe Facebook  « Nous rêvions juste… De Bouquiner »

 » Un peu de pub pour un auteur discret et très talentueux les Rêveurs Pour ceux qui ne connaissent pas encore, Jacques-Yves Martin vient de publier « Ode à Caïssa », un excellent polar que je vous recommande fortement.
Une enquête très bien construite autour de personnages très attachants, un livre dépaysant qui nous fait voyager au cœur de la culture Maya, et qui plus est très documenté. Disponible sur Amazon, en format papier et numérique  « 

Capture Catherine Sicsic

Publicités

Sans droit ni loi de Jacques-Yves Martin Publié le 14 mars 2017, par Marie Nel

L’ AVIS DE MARIE NEL:                                                                                            

 Un nouvel auteur à découvrir, son premier polar, le genre que j’apprécie, et en plus publié par une bonne maison d’éditions. Je n’ai pas été déçue par cette lecture ! Le style de Jacques-Yves Martin est accrocheur, fluide, addictif. Il sait faire monter la tension, tenir le suspense, et embarquer le lecteur jusqu’à la fin sans s’en rendre compte. Enfin ce fut mon cas !

Le résumé en dit déjà largement assez, je ne vais pas trop en rajouter, cela dévoilerait trop l’histoire et il faut préserver le suspense ! Boris Thibert est un jeune lieutenant de police à suivre de près ! J’ai beaucoup aimé ce personnage, il est très sérieux dans son travail et surtout il aime la justice. Alors il est évident pour lui d’éclaircir le mystère de la mort de Caroline, sa mère ne croit pas du tout en un suicide, mais la hiérarchie de Boris veut classer l’affaire au plus vite. Un autre meurtre va être perpétré, il va accaparer le jeune lieutenant, délaissant l’affaire de Caroline. Il arrête une personne, mais pour lui quelque chose cloche. Il n’a pas peur de désobéir à ses supérieurs et continue en parallèle à l’enquête, à chercher des indices sur le suicide de Caroline.

Boris Thibert est un homme droit, il ne lâche rien, va jusqu’au bout des choses, à ses risques et périls comme on dit ! Avec tout ce travail, très peu de place pour l’amour, et pourtant, pourtant, une femme occupe son esprit. Ils vont vivre de bons moments ensemble. Toute une panoplie de sentiments animent Boris, et c’est ce qui le rend si attachant !

Le suspense est entier, et à partir de la moitié du roman, le rythme s’accélère pour nous mener vers un superbe final. J’ai eu des soupçons, des doutes, mais à chaque fois balayés par un nouvel élément dans l’enquête ! Et tout cela reste crédible, ce n’est pas tiré par les cheveux, cela pourrait faire partie de la rubrique « faits divers » d’un journal ! J’aimerais beaucoup lire une nouvelle enquête de Boris ! Là, c’était sa première, comme le premier roman de l’auteur…

Un polar comme je les apprécie, où le mystère reste entier, où le lecteur ne devine rien. Jacques-Yves Martin est un auteur que je garde dans ma liste d’auteurs à suivre ! Un grand merci à lui et aux Éditions Flamant Noir pour ce très bon moment de lecture.

http://marienel-lit.over-blog.com/2017/03/sans-droit-ni-loi-de-jacques-yves-martin.html